RDC: Moïse Katumbi, premier candidat à faire campagne à Goma dans une région déstabilisée

Estimated read time 2 min read

Dans l’est de la RDC, la ville de Goma, a reçu le premier candidat en lice pour la présidentielle du 20 décembre prochain. L’ancien gouverneur du Katanga, Moise Katumbi était en meeting au stade Afya ce jeudi et a donc officiellement ouvert la campagne présidentielle dans la capitale du Nord-Kivu, une province déstabilisée par la rébellion du Mouvement du 23 Mars (M23) qui combat les troupes gouvernementales depuis fin 2021.

Quelques heures avant le meeting, quelques curieux s’apprêtent à entrer dans l’enceinte du stade pour écouter les propositions de Moise Katumbi. C’est le cas de Evariste qui n’a pas encore fait son choix pour le 20 décembre prochain. «Que tous les participants à la campagne présidentielle puissent faire leurs meetings, après je vais choisir celui qui a des idées. Je vais pas voter parce qu’il est venu ou parce qu’il m’a donné de l’argent. Il doit avoir des idées pour faire avancer le pays. »

D’autres sont venus pour soutenir leur candidat, mais tous espèrent le retour de la paix et la sécurité dans leur région, explique Benjamin. « Notre pays, ça fait très très longtemps, depuis le départ du président Mobutu, les choses ne marchent pas dans notre pays. »

L’ancien gouverneur du Katanga a finalement rejoint le stade à pied depuis l’aéroport.  Au centre de son discours, la situation sécuritaire du Nord-Kivu et le quotidien de ses habitants qu’il a promis d’améliorer. « Dès le premier mois de mon mandat, je vais créer un fond spécial pour le Nord-Kivu et l’Ituri. Est-ce qu’on se comprend ? Et vous savez ce fond spécial sera de combien ? Cinq milliards de dollars américains ».

Moise Katumbi devrait rester quelques jours à Goma puis continuera sa tournée dans l’est du pays. Prochaine étape Bukavu au Sud-Kivu.

You May Also Like

More From Author