0 2 minutes 3 mois

AP- Un homme politique de la République démocratique du Congo a présenté un projet de loi au parlement du pays visant à réviser le prix de la dot.

Daniel Mbau, un homme politique congolais, est contre les prix exorbitants de la dot, qui s’élèvent à 2 000 dollars et plus. Ce projet de loi propose que la dot soit fixée à 500 dollars pour les femmes des villes et à 200 dollars pour les femmes des zones rurales.

Selon M. Mbau, le prix élevé de la dot empêche de nombreux jeunes de se marier légalement, ce qui entraîne un nombre important de viols. L’homme politique espère que le projet de loi aidera également de nombreux jeunes sans emploi et sans argent à se permettre de payer la dot et de se marier.

Le prix de la dot a toujours été une source majeure d’inquiétude pour les jeunes couples qui gagnent à peine assez de revenus pour leur permettre de financer leurs cérémonies de mariage. Dans certaines familles africaines, les dots sont fixées à des taux élevés afin de valoriser les femmes envoyées en mariage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *