0 2 minutes 2 semaines

AP- Le gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) a démenti la version rwandaise d’une prétendue incursion d’un avion de chasse congolais dans l’espace aérien rwandais et a souligné que le tir d’un missile par Kigali sur l’avion « constitue un acte de guerre ».

Le ministère congolais de la Communication a déclaré dans un communiqué sur son compte Twitter qu’il « condamne et dénonce fermement l’attaque d’un de ses avions Sukhoi-25 par l’armée rwandaise ».

« Ce chasseur a été attaqué alors qu’il atterrissait sur la piste de l’aéroport international de Goma. Les tirs rwandais étaient dirigés vers un avion congolais volant en territoire congolais. Il n’a pas survolé l’espace aérien rwandais. L’avion a atterri sans dommage matériel majeur », a-t-il déclaré.

Il a souligné que « le gouvernement considère cette énième attaque du Rwanda comme un acte délibéré d’agression assimilable à un acte de guerre qui ne peut avoir d’autre objectif que de saboter les efforts en cours pour mettre en œuvre les actions convenues dans les processus de Luanda et de Nairobi pour restaurer la paix dans l’est de la RDC et dans la région des Grands Lacs ».

« Cette attaque s’ajoute à l’offensive lancée ce matin (mardi matin) par l’armée rwandaise en direction de Kitshanga, immédiatement repoussée par les Forces armées de la RDC », a-t-il déclaré, faisant référence aux affrontements dans la région avec le groupe Mouvement du 23 mars (M23). Kinshasa accuse Kigali de soutenir les rebelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *