0 2 minutes 12 mois

AP- Le Cadre unitaire de l’Islam au Sénégal (CUDIS) a été reçu, hier, en audience par le Président de la République.

Une rencontre qui entre, d’après le quotidien L’Observateur, dans le cadre des consultations pour la signature de la « Charte de non-violence » en direction des Locales du 23 janvier 2022.

À l’occasion, Macky Sall a fait savoir aux membres du CUDIS qu’il est prêt à discuter de la réhabilitation de Karim Wade et Khalifa Sall qui ont perdu leurs droits civiques.

Pour rappel, le chef de l’État, qui avait envisagé de leur accorder une amnistie générale après la présidentielle de 2019, s’il était réélu, est même prêt à discuter sur un calendrier.

Selon un membre du CUDIS joint par le journal, il y a de bonnes perspectives et qu’ils ont bon espoir que les gens vont aller au moins à des discussions.

Quid de la charte de la paix ? Macky a promis que sa coalition, en l’occurrence Benno Bokk Yakaar (BBY) la signera pour contribuer à la paix.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *