0 3 minutes 6 mois

AP- La rencontre a lieu en terrain neutre, en Suisse, à Genève. Rencontre entre Vladimir Poutine et Joe Biden, les présidents russe et américain ce mercredi 16 juin. Une rencontre sous tension pour essayer de trouver des points de convergence entre deux hommes qui ne s’apprécient pas vraiment. Les déclarations des derniers temps le prouvent encore : Vladimir Poutine parlait il y a quelques jours seulement d’une relation avec les Etats-Unis détériorée « au plus haut point au cours des dernières années ». En mars Biden parlait de Poutine comme d’un « meurtrier » !

« J’espère que notre rencontre sera productive »

Tous deux tentent aujourd’hui de tourner la page, pour l’image au moins. En début d’après-midi, en se serrant la main devant les caméras à Genève, les deux hommes esquissent un sourire. Et Poutine « remercie » alors le président américaine pour « son initiative de la rencontre ». « Dans les relations russo-américaines, de nombreuses questions se sont accumulées qui nécessitent une réunion au plus haut niveau. J’espère que notre rencontre sera productive », a poursuivi le président russe.

De nombreux points de discorde

Les questions dont parlent Poutine, ce sont les accusations d’ingérence russe dans les élections américaines, la crise en Ukraine ou encore les armes nucléaires. Les deux pays se partagent 90% des ogives mondiales. L’Otan accuse la Russie « d’agressivité » avec « son programme (…) d’expansion des armes nucléaires ».

Des points de crispation qui ne devraient pas disparaitre en une rencontre. « Il ne faut pas s’attendre à des changements ou à des progrès majeurs dans les relations américano-russes avec cette réunion », explique Sarah Pagung, spécialiste de la Russie à la Fondation allemande pour la politique étrangère (DGAP), sur la radio publique allemande Deutschlandfunk.

Et de poursuivre : « Il s’agit plutôt d’une tentative des deux parties d’établir une relation de travail pour aborder certains problèmes internationaux que les deux pays doivent résoudre ensemble. »

Pour Vladimir Poutine ce sommet est en tous cas déjà une victoire. Il a réussi avec cette rencontre, estiment certains experts, à affirmer l’importance de la Russie sur la scène internationale. Pour Joe Biden, la rencontre pourrait être l’occasion d’affirmer ses capacités à négocier sur la scène internationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *