0 2 minutes 10 mois

AP- Le Parti travailliste britannique accuse, dimanche, plusieurs ministres et fonctionnaires du gouvernement d’avoir utilisé l’argent du contribuable pour financer des voyages et des hôtels de luxe au cours de déplacements. Des conclusions tirées d’après l’analyse des dépenses du gouvernement et notamment les données issues des cartes de crédit GPC (Government Procurement Card), utilisées par l’exécutif. Le parti de Keir Starmer a promis de rendre public, lundi, un rapport complet sur un site dédié à cette affaire (GPCFiles.com), a confirmé The Independent.

Dans un premier communiqué adressé aux médias nationaux, les travaillistes ont dévoilé plusieurs noms de ministres mis en cause, à l’instar de l’actuel Premier ministre, Rishi Sunak.

Hôtels cinq étoiles

En juillet 2021, alors qu’il était encore chancelier de l’Échiquier, Rishi Sunak aurait séjourné dans l’hôtel cinq étoiles Danieli à Venise, pour assister à la réunion des ministres des finances du G20. Onze de ses collaborateurs auraient été répartis entre cet hôtel et un autre établissement quatre étoiles, le Bonvecchiati. L’hébergement aurait coûté au total 4 578 livres, soit 5 081 euros, pour ce court séjour.

Le nouveau chef des conservateurs, Greg Hands, est aussi pointé du doigt. Il est accusé d’avoir séjourné deux nuits au Grand Hotel Petersberg, un établissement cinq étoiles à 318 livres la nuit, soit 360 euros, à Koenigswinter (Allemagne) afin d’assister à une réunion privée de responsables politiques européens