Scandale arbitral : Le patron de la Liga évoque « le pire moment pour le football espagnol »

Estimated read time 3 min read

Le football espagnol vit le pire moment de son histoire en raison de l’affaire de corruption d’arbitres impliquant le FC Barcelone, a déclaré le président de la Ligue de football professionnel (LaLiga), Javier Tebas qui a dit avoir « honte ».

FC Barcelone© Fournis par Hespress

La semaine dernière, la justice espagnole a inculpé le club catalan et plusieurs de ses anciens dirigeants pour « corruption », « abus de confiance » et « faux en écritures de commerce » après que des versements de plus de 7,3 millions d’euros à une société appartenant à Jose Maria Enriquez Negreira, un ancien responsable des arbitres, également poursuivi, ont été découverts au début de l’année.

Le FC Barcelone affirme pour sa part avoir payé l’ex-responsable de la commission d’arbitrage de la fédération espagnole de football (CTA) de 1994 à 2018 pour des rapports et des conseils liés à l’arbitrage.

« Il y a des paiements reconnus par Barcelone au vice-président de la CTA, c’est quelque chose d’anormal », a déclaré Tebas à la chaîne Movistar Vamos, affirmant: « C’est clair que ça a généré des tensions. La réputation de notre football est en jeu. J’ai honte. Nous n’avons aucune explication de la part de Barcelone ».

Pour couper court aux accusations, le président du Barça, Joan Laporta avait soutenu mardi dernier que son club n’avait « jamais acheté d’arbitre ».

« Qu’il soit clair que le Barça n’a jamais acheté d’arbitre ni eu l’intention d’acheter des arbitres. Absolument jamais », s’est défendu le dirigeant lors d’un colloque.

Lundi, Laporta est apparu ému lors d’un discours prononcé au Camp Nou et a déclaré que ce n’était pas de la faiblesse, mais au contraire la preuve de son désir de s’attaquer aux détracteurs de son club. « Ne croyez pas que je suis ému par faiblesse, je le suis parce que je veux vraiment affronter toutes les crapules qui ternissent notre blason », a-t-il martelé, faisant état « d’attaques féroces qui visaient à salir notre club, qui n’ont rien à voir avec la réalité ».

Le parquet de Barcelone a lancé des poursuites contre le Barça en tant que personne morale, ainsi que contre ses anciens présidents Josep Maria Bartomeu (de 2014 à 2020), et Sandro Rosell (entre 2010 et 2014). Oscar Grau et Albert Soler, membres de l’ancienne équipe de M. Bartomeu, sont également poursuivis.

D’anciens entraîneurs du FC Barcelone, Luis Enrique et Ernesto Valverde, seraient appelés à témoigner dans la procédure judiciaire, rapportée lundi le journal espagnol El Pais.

De son coté, le Real Madrid, champion d’Espagne en titre, a annoncé sa décision de de constituer partie civile dans cette affaire une fois qu’elle aura avancé.

Le Real Madrid demandera à faire partie de la procédure d ‘investigation en tant que « partie lésée », a-t-il été souligné à la veille d’une réunion extraordinaire du comité directeur du club madrilène, convoquée par le président Florentino Pérez.

The post Scandale arbitral : Le patron de la Liga évoque « le pire moment pour le football espagnol » appeared first on Hespress Français – Actualités du Maroc.

You May Also Like

More From Author