Today: dimanche, février 25 2024

Soudan : le putsch met en péril le soutien international

Estimated read time 2 min read

AP- Au Soudan, le récent coup d’Etat met en péril un soutien international durement acquis.

Au Soudan, les forces de sécurité du pays ont procédé ce mercredi à des arrestations massives de manifestants, renforçant ainsi l’emprise du régime tandis que la communauté internationale multiplie les mesures punitives. Le récent coup d’Etat met en péril un soutien international durement acquis.

Lundi, déjà, condamnant le putsch, le département d’État américain avait suspendu le versement de 700 millions de dollars de financement direct de « soutien économique » au gouvernement soudanais.

« La prise de contrôle militaire du gouvernement de transition va à l’encontre de la Constitution et des aspirations démocratiques du peuple soudanais et est totalement inacceptable. Comme nous l’avons déjà dit, tout changement du gouvernement de transition, par la force, à Khartoum, met en danger l’aide américaine« , a dit Richard Mills, l’ambassadeur américain par intérim à l’ONU.

Au Conseil de Sécurité de l’Onu, les tractations autour d’une déclaration commune restent difficiles. La Russie, notamment, s’oppose à une condamnation ferme du coup d’Etat en dépit d’une position tranchée adoptée par l’Union africaine.

« Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine a fermement condamné la prise de pouvoir par les militaires soudanais et la dissolution du gouvernement de transition et a totalement rejeté le changement anticonstitutionnel de gouvernement. Il demande la libération immédiate et inconditionnelle de tous les détenus et prévient les militaires qu’ils seront tenus responsables de la santé, de la sûreté et de la sécurité personnelles des fonctionnaires captifs« , a précisé Martin Kimani, l’ambassadeur du Kenya auprès de l’Onu.

Le Conseil de Paix et de Sécurité (CPS) de l’Union africaine qui a par ailleurs décidé mercredi la suspension immédiate du Soudan de toutes les activités de l’organisation panafricaine,%C3%89tat%20men%C3%A9%20par%20des%20militaires.) jusqu’au rétablissement effectif de l’Autorité de Transition, dirigée par des civils.

You May Also Like

More From Author

Soudan : « La situation est préoccupante » analyse de Jok Madut Jok

« Son corps a dit stop »: les confidences de la sœur de Céline Dion sur son état de santé