October 19, 2021
  • Sénégal, DAKAR
  • ( 221) 77 443 98 69 / 77 280 71 83 / ( 223) 71 46 83 66 / 79 50 87 13
  • Dakar Sénégal
0 3 minutes 4 semaines

AP- Alors que les auteurs du complot ont été arrêtés, pour l’observateur politique Amin Ismail, ce coup de force est le résultat des divisions politiques et militaires dans le pays.

La coup d’Etat manqué au Soudan a mis en évidence la fragilité de son cheminement vers la démocratie.

Alors que les auteurs du complot ont été arrêtés, pour l’observateur politique Amin Ismail, ce coup de force est le résultat des divisions politiques et militaires dans le pays. « Cette tentative était prévisible en raison de la détérioration de la situation au Soudan, en termes de divergences politiques et militaires, de troubles de la sécurité, comme c’est le cas dans l’est du Soudan, ainsi que de conflits tribaux au Darfour et dans d’autres régions. Tout ce chaos sécuritaire peut inciter ces aventuriers et d’autres à prendre le pouvoir. »

Selon le Premier ministre Abdalla Hamdok, la tentative de coup d’État émane des restes du gouvernement d’Omar el-Bechir, comme un effort visant à saper la transition démocratique du Soudan. Une déclaration soutenue par Amin Ismail.« Il s’agissait d’une tentative d’entraver la transition démocratique, d’entraver la période de transition et de ne pas achever la glorieuse révolution de décembre. Ainsi, les forces régulières qui se sont rangées du côté de la révolution et qui se considèrent comme faisant partie de la révolution de décembre y ont répondu massivement. »

Réagissant à la tentative de coup d’Etat, le chef du Conseil souverain du Soudan, le général Abdel Fattah al Burhane, a appelé à l’unité. Le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres a pour sa part mis en garde contre tout ce qui saperait la « transition politique ».Il a « appelé toutes les parties » à défendre « la mise en oeuvre des aspirations du peuple soudanais en faveur d’un avenir démocratique, stable, pacifique et inclusif », selon un communiqué de son porte-parole.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *