« Trop c’est trop » : Le coup de gueule de Diddy accusé d’agressions sexuelles

Estimated read time 2 min read
Le célèbre rappeur et producteur américain Sean Combs, alias Diddy, en a ras-le-bol des accusations d’agressions sexuelles portées contre lui, depuis plus de deux semaines. Dans un récent message publié sur son profil Instagram, il dit ne plus vouloir se taire face à des femmes qui ne cherchent qu’à gagner de l’argent rapidement.
 
« Permettez-moi d’être absolument clair : je n’ai fait aucune des choses alléguées »
«  Trop c’est trop. Au cours des deux dernières semaines, je suis resté assis en silence et j’ai regardé les gens tenter de détruire ma réputation et mon héritage. Des allégations écœurantes ont été portées contre moi par des individus à la recherche d’un salaire rapide. Permettez-moi d’être absolument clair : je n’ai fait aucune des choses alléguées. Et je me battrai pour mon nom, ma famille et pour la vérité », a prévenu le producteur américain. 
 
Ses ennuis ont commencé le 17 novembre dernier quand son ex-petite amie Cassandra Ventura, l’a accusé de viol et de violences physiques.
 
Elle dit avoir été « droguée, sexuellement agressée et abusée » en 1992
 
Les deux parties ont fini par trouver un arrangement financier et le procès a été évité. Depuis lors, plusieurs femmes ont porté plainte contre l’artiste, l’accusant d’agression sexuelle. Il s’agit notamment de Joi Dickerson-Neal qui dit avoir été « droguée, sexuellement agressée et abusée » en 1992 par le rappeur, connu à l’époque sous le nom de Puff Daddy.

You May Also Like

More From Author