0 2 minutes 3 semaines

AP- Après son ascension au pouvoir en 1987, l’ancien président tunisien Zine el-Abidine Ben Ali, renversé en 2011, a instauré un régime présidentiel avec un gouvernement et un Parlement qui avaient un pouvoir relatif. L’actuel président de la Tunisie, Kaïs Saïed, a pris tous les pouvoirs et a nommé un gouvernement qui n’a pas un vrai pouvoir. Y a-t-il une similitude entre les deux régimes ? Entretien avec Alia Gana, directrice de recherche émérite au CNRS.

RFI : Peut-on parler d’une similitude entre le régime Ben Ali, un régime présidentiel avec un gouvernement et un Parlement sans vrai pouvoir, et la présidence actuelle de Kaïs Saïed ?

Alia Gana : Aussi bien Ben Ali que Kaïs Saïed arrivent au pouvoir à la faveur d’un coup d’État ou d’un coup de force constitutionnel. Pour Ben Ali, c’est un contexte marqué par la détérioration de la vie politique, mais aussi par une crise sociale et économique.

Dans le cas de Kaïs Saïed, c’est plutôt un dysfonctionnement majeur de l’Assemblée parlementaire et, plus largement, une crise politique ; un rejet populaire de la classe politique au pouvoir depuis 2011.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *