0 3 minutes 2 semaines
AP- Un homme a tué trois personnes avant de se suicider mardi dans l’Etat américain de Washington, a indiqué la police, ce drame constituant la troisième tuerie en quatre jours dans l’ouest du pays.

Deux fusillades avaient endeuillé la Californie, faisant 11 et 7 morts à moins de 48 heures d’intervalle, et frappant tout particulièrement la communauté asiatique, dont la plupart des victimes étaient issues.

Cette nouvelle tuerie a eu lieu vers 03H30 du matin mardi (11H30 GMT) autour et à l’intérieur d’une épicerie de Yakita, une ville de 97.000 habitants à deux heures de route de Seattle.

Le suspect de 21 ans, Jarid Haddock, n’avait selon la police pas de raison particulière de s’en prendre à ses victimes. « Il n’y avait pas de conflit apparent entre les personnes. L’homme est juste entré (dans l’épicerie, ndlr) et a commencé à tirer », avait indiqué plus tôt mardi le chef de la police de Yakima, Matthew Murray.

Il a ensuite tiré sur deux personnes à l’extérieur du magasin, avant de voler une voiture et de prendre la fuite.

S’en est suivi une chasse à l’homme, les autorités prévenant que le suspect était « armé et dangereux ».

Puis la police a reçu un appel d’une femme disant que l’individu recherché avait emprunté son téléphone.

Il a « appelé sa mère et a fait plusieurs déclarations incriminantes telles que +J’ai tué ces gens+ » avant d’affirmer qu’il allait se suicider, a indiqué à la presse Matthew Murray.

Les agents dépêchés sur place sont arrivés juste à temps pour entendre des coups de feu. Ils ont tenté de le réanimer, sans succès.

Lundi, sept travailleurs agricoles ont été abattus dans deux fermes de Half Moon Bay, près de San Francisco. Une huitième personne a été grièvement blessée par un sexagénaire nommé Chunli Zhao. Ancien employé d’une des deux fermes, il a été arrêté par les autorités avec un pistolet semi-automatique dans son véhicule.

Et samedi soir, à Monterey Park près de Los Angeles, les célébrations du Nouvel An chinois se sont transformées en carnage lorsqu’un septuagénaire d’origine asiatique, Huu Can Tran, a tué onze personnes, en majorité des seniors, dans un dancing prisé par une clientèle asiatique.

Il a ensuite tenté de s’en prendre à une deuxième salle de bal, avant de se suicider dans son van, cerné par la police.

Les enquêteurs s’affairaient toujours mardi à déterminer les mobiles de ces deux attaques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *