Une trentaine de personnes enlevées dans une gare au Nigeria

Estimated read time 2 min read

AP- Des hommes armés de fusils AK-47 ont enlevé une trentaine de personnes dans une gare de l’Etat d’Edo, dans le sud du Nigeria, a annoncé dimanche le bureau du gouverneur.

Cette attaque est une nouvelle illustration de l’insécurité croissante dans le pays le plus peuplé d’Afrique, véritable défi pour le gouvernement à l’approche de l’élection présidentielle de février.

La police a rapporté dans un communiqué que des bergers armés avaient attaqué la gare Tom Ikimi en plein après-midi, alors que les passagers attendaient un train pour Warri, dans l’État voisin du Delta. La gare se trouve à environ 111 km au nord-est de la capitale de l’État, Benin City, et à proximité de la frontière avec l’État d’Anambra. Certaines personnes présentes ont essuyé des tirs lors de l’attaque, a indiqué la police.

Selon le commissaire à l’information de l’État d’Edo, Chris Osa Nehikhare, les ravisseurs ont enlevé 32 personnes, et une s’est échappée.

Le NRC a rouvert le mois dernier un service ferroviaire reliant la capitale Abuja au nord de l’État de Kaduna, quelques mois après une attaque perpétrée par des hommes armés qui ont fait sauter les voies, enlevé des dizaines de passagers et tué six personnes.

La dernière personne prise en otage lors de cette attaque survenue en mars a été libérée en octobre.

Le Nigeria est en proie à des insurrections islamistes dans le nord-est, du banditisme dans le nord-ouest, des actions séparatistes dans le sud-est et des affrontements entre agriculteurs et éleveurs dans les États du centre

You May Also Like

More From Author