0 3 minutes 2 mois

AP- Les femmes et les hommes de Californie, aux États-Unis, peuvent désormais poursuivre tout partenaire s*xuel qui, sans le consentement de l’autre, retire un préservatif pendant les rapports sexuels, suite à la criminalisation de l’acte.

La Californie vient de devenir le premier État des États-Unis à interdire le « vol furtif », un terme d’argot désignant le retrait non consensuel d’un préservatif pendant les rapports s*xuels.

La loi, adoptée la semaine dernière par le gouverneur Gavin Newsom, érige en infraction civile le fait pour une personne de retirer un préservatif sans le consentement de son partenaire.

« Pour une majorité de gens, c’est comme, ‘Oui, il est logique que cela soit immoral et que cela devrait être illégal’ » , a déclaré à NPR Cristina Garcia, membre de l’Assemblée de l’État, qui a parrainé la législation .

« Beaucoup de gens m’ont dit : ‘Je n’arrive pas à croire que ce ne soit pas déjà illégal’ », a-t-elle ajouté.

La législature de l’État de Californie avait approuvé la mesure sans opposition.

Le gouverneur de Californie Gavin Newsom a promulgué ce projet de loi interdisant le retrait non consensuel du préservatif pendant les rapports s*xuels, également connu sous le nom de vol furtif, permettant aux victimes de poursuivre les auteurs en dommages et intérêts.

Selon un rapport du New York Times , le projet de loi a modifié la définition californienne de la violence s*xuelle, incluant ainsi le vol furtif comme une infraction pénale.

Newson, dans un tweet après la signature du projet de loi le jeudi 7 octobre, a déclaré que la nouvelle loi soulignera l’importance du consentement pendant les relations s*xuelles.

« Les victimes de vol furtif pourront engager des poursuites civiles contre leurs auteurs. En adoptant ce projet de loi, nous soulignons l’importance du consentement« , a-t-il déclaré.

Selon la loi nouvellement adoptée, les auteurs seront passibles de dommages-intérêts généraux, spéciaux et punitifs s’ils sont reconnus coupables de vol furtif.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *