September 27, 2021
  • Sénégal, DAKAR
  • ( 221) 77 443 98 69 / 77 280 71 83 / ( 223) 71 46 83 66 / 79 50 87 13
  • Dakar Sénégal
0 2 minutes 3 semaines

AP- Le président sud-africain Cyril Ramaphosa s’est exprimé sur la raison des troubles survenus dans le Kwa Zulu Natal et dans certaines régions du Gauteng en juillet dernier.

Vendredi au Parlement, il a signifié le plan d’action du gouvernement pour faire face à la situation révélatrice selon lui de défis profonds au sein de la société sud-africaine :

“Les actes de violence et de destruction qui ont eu lieu dans certaines parties du KwaZulu-Natal et du Gauteng en juillet de cette année ont révélé bon nombre des défis auxquels nous sommes toujours confrontés dans la construction d’une société unie et cohésive.”[…]__”Une autre partie essentielle du travail que nous devons accomplir consiste à aborder les facteurs sociaux et économiques qui ont également contribué à la violence et à la destruction dont nous avons été témoins. Un aspect profondément troublant des troubles a été l’émergence de tensions raciales dans certaines parties d’eThekwini, notamment entre les communautés africaines et indiennes.”

Current Time 0:01
Duration 1:11
Loaded: 8.47%

0

Afrique du Sud : Cyril Ramaphosa revient sur les violences de juillet

  • Vaccination contre le Covid-19: l'Afrique sur le point de manquer l'objectif (OMS)Logo de Euronews
  • Arrêt sur images du 2 septembre 2021Logo de Euronews
  • Aux USA, le manoir d'un ancien esclavagiste rend hommage aux victimesLogo de Euronews

Le président Cyril Ramaphosa a également exhorté les Sud-africains de se faire vacciner contre la Covid-19 pour le bien et la santé de tous ainsi que pour l’impact bénéfique que cela pourrait avoir sur l’économie du pays.

Il a précisé que la mise en place de restrictions contre la propagation du virus ne constituait en rien une privation des droits des citoyens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *