0 2 minutes 4 mois
AP- Un rapport de 1700 pages a été publié ce jeudi et implique l’ancien Pape Benoît XVI dans une affaire d’abus sexuels sur mineurs. Les faits se seraient passés depuis la guerre dans l’archevêché de Munich entre 1977 et 1982 lorsqu’il occupait le rôle d’archevêque.
L’enquête a été menée par un cabinet indépendant allemand. Si le cardinal Joseph Ratzinger (Pape Benoit XVI) réfute toutes responsabilités dans cette affaire, les auteurs du rapport pensent qu’il n’a pris «aucune mesure pour écarter quatre ecclésiastiques coupables de viols sur mineurs alors que l’ancien pape connaissait leurs penchants et leurs antécédents », écrit RFI. Parmi les mis en cause, le prêtre « pédophile » Peter Hullerman est cité dans cette affaire, lui qui était commandé par l’archevêché de Munich. Le rapport dévoile que 500 mineurs ont été victimes de ces actes depuis la guerre.
Après la publication de ce rapport, Benoît XVI a exprimé, jeudi, « son choc et sa honte », selon son porte-parole. Le pape émérite allemand de 94 ans, qui « n’avait pas eu connaissance du rapport » et « l’examinera dans les prochains jours », « exprime sa proximité personnelle et sa prière pour toutes les victimes », selon un communiqué de son secrétaire particulier, l’archevêque Georg Gänswein, transmis à l’agence Vatican News.
 Un scandale de plus qui vient d’avantage ternir l’image de l’église catholique allemande déjà secouée par plusieurs affaires de ce genre depuis plus de 10 ans. Les deux tiers des diocèses ont lancé des enquêtes souvent sous la pression de l’extérieur. Les victimes critiquent un dédommagement insuffisant.