0 2 minutes 3 mois

AP- Les quatre hommes avaient été accusés sur les réseaux sociaux de vouloir « assassiner » le président centrafricain

La Centrafrique a ouvert une enquête mardi après l’arrestation la veille de quatre militaires du corps de la Légion étrangère de l’armée française opérant sous la bannière de l’ONU, a annoncé le procureur de la République à Bangui.

Les quatre hommes armés escortaient un général français de la force de maintien de la paix de l’ONU (Minusca) à l’aéroport, avaient assuré lundi l’armée française et l’ONU. Ils avaient été accusés sur les réseaux sociaux d’avoir voulu « assassiner » le président centrafricain, ce que Paris et l’ONU ont démenti. « Le parquet a décidé de l’ouverture d’une enquête régulière pour faire la lumière sur les faits », a déclaré le procureur Laurent Lengande sur la radio d’Etat.