0 3 minutes 2 mois

AP- À 76 ans, Laurent Gbagbo concrétise son retour sur la scène politique en formant le Parti des peuples africains – Côte d’Ivoire (PPA-CI). L’ancien président ivoirien a expliqué qu’il servirait à entamer son retrait de la scène politique en douceur. Lors de son discours, il a invité ses militants à reprendre la lutte politique avec tout son soutien.

« Nous avons créé le PPA-CI, notre partie, c’est une structure pour préparer mon retrait », a déclaré Laurent Gbagbo devant ses partisans à Abidjan. « Chers camarades chers amis, mon ambition aujourd’hui, c’est de partir. À cet âge ci-après ce parcours-là, la sagesse, c’est de se préparer à partir ».

Pour ses supporters, cela marque un nouveau départ pour la cohésion sociale en Côte d’Ivoire.

« On agissait en son absence, peut-être sans le savoir, mais presque en illégalité, de sorte que nous sommes emprisonnés, bastonnés… » raconte Felix Kadet, l’un des militants du nouveau parti. « Aujourd’hui, avec son arrivé et la création du nouveau parti, c’est un nouveau départ ».

« C’était un discours de paix et de réconciliation, le nouveau parti en quelques sortes va pouvoir solidifier la cohésion entre les Africains », continue Edith Djédjé, également militante du PPA-CI.

Malgré sa condamnation à 20 ans de prison dans l’affaire du « braquage » de la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) Laurent Gbagbo maintien son intention d’unir les pays africains.

Laurent Gbagbo est conscient des obstacles qui l’attentent notamment celui de réussir à remobiliser ses alliés politiques de poids, affronter Simone Gbagbo son épouse avec qui il est en instance de divorce et qui certainement fera cavalier seul, mais surtout de voir ses ambitions politiques s’envoler avec la limitation d’âge et sa condamnation à 20 ans de prison en 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *