0 2 minutes 3 mois
AP- À l’instar du secrétaire général des nations unies, António Guterres, la Cedeao « condamne avec la plus grande fermeté » le coup d’état de ce dimanche 5 Septembre 2021 en Guinée. 
 
Dans un communiqué parcouru par notre rédaction, le président en exercice de la Cedeao, Nana Addo Dankwa Akufo-Addo exige « le respect de l’intégrité physique du président de la République, le Pr Alpha Condé et sa libération immédiate et sans conditions ainsi celle de toutes les personnes arrêtées ». 
 
En réponse à la décision des putschistes de dissoudre aussi bien la constitution que les institutions républicaines, la Cedeao brandit des sanctions. En effet, elle exige « le retour à l’ordre constitutionnel sous peine de sanctions ». 
 
Réaffirmant ainsi sa désapprobation de tout changement politique anticonstitutionnelle, la Cedeao « demande aux forces de défense et de sécurité de demeurer dans une posture républicaine ». 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *