0 3 minutes 2 semaines

AP- 12 juin (Reuters) – La Chine a fait des « progrès impressionnants » dans le développement de nouvelles armes nucléaires, mais elle ne les utilisera que pour sa défense, et jamais en premier, a déclaré dimanche le ministre chinois de la Défense, Wei Fenghe, qui s’exprimait lors du Dialogue de Shangri-La.

Questionné sur les rapports faisant état de la construction de plus de 100 nouveaux silos à missiles dans l’est de la Chine, il a déclaré que Pékin avait « toujours poursuivi une voie appropriée pour développer des capacités nucléaires pour la protection de notre pays ».

Wei Fenghe a ajouté que les armes nucléaires présentées lors d’un défilé militaire organisé en 2019 à Pékin – qui comprenaient notamment des lanceurs pour les missiles balistiques intercontinentaux chinois DF-41 – étaient opérationnelles et avaient été déployées.

« La Chine a développé ses capacités pendant plus de cinq décennies. Il est juste de dire qu’il y a eu des progrès impressionnants », a-t-il déclaré. « La politique de la Chine est cohérente. Nous utiliserons (ces armes) pour notre propre défense. Nous ne serons pas les premiers à utiliser des (armes) nucléaires. »

Selon le ministre, l’objectif ultime de l’arsenal nucléaire chinois est de prévenir la guerre nucléaire.

« Nous avons développé des capacités nucléaires pour protéger le dur labeur du peuple chinois et protéger notre peuple du fléau de la guerre nucléaire », a expliqué Wei Fenghe.

L’année dernière, le département d’Etat américain a qualifié le développement nucléaire de la Chine d’inquiétant et a estimé qu’il semblait que Pékin s’écartait de plusieurs décennies de stratégie nucléaire fondée sur la dissuasion minimale. (Reportage Chen Lin, rédigé par Gerry Doyle; version française Camille Raynaud)