December 3, 2021
  • Sénégal, DAKAR
  • ( 221) 77 443 98 69 / 77 280 71 83 / ( 223) 71 46 83 66 / 79 50 87 13
  • Dakar Sénégal
0 5 minutes 2 semaines

AP- Le gouvernement a annoncé cette semaine avoir échoué à persuader les organisateurs du concours de Miss Afrique du Sud de boycotter l’événement pour protester contre la politique d’Israël à l’égard des Palestiniens.

La polémique enfle autour des organisateurs de Miss Afrique du Sud, le gouvernement leur ayant retiré son soutien en raison d’une éventuelle participation au concours Miss Univers 2021 en Israël. en décembre.

L’actuelle Miss Afrique du Sud, Lalela Mswane, se trouve dans une situation inconfortable. Le gouvernement a annoncé cette semaine avoir échoué à persuader les organisateurs du concours de Miss Afrique du Sud de boycotter l’événement pour protester contre la politique d’Israël à l’égard des Palestiniens.

Au début de l’année, l’organisation Human Rights Watch, basée à New York, et le groupe israélien de défense des droits B’Tselem ont déclaré séparément que ces politiques « équivalaient à un apartheid », établissant des comparaisons avec le système brutal de discrimination raciale en Afrique du Sud jusqu’en 1994. Allégations rejetées par Israël, qui avait accusé les deux groupes de partialité.

Le gouvernement sud-africain refuse de s’associer au 70e concours annuel de Miss Univers car « les atrocités commises par Israël contre les Palestiniens sont bien documentées », a déclaré le ministre des Arts, des Sports et de la Culture, Nathi Mthethwa, dans un communiqué publié plus tôt cette semaine.

Ce qui a suscité la colère du South African Jewish Board of Deputies (SAJBD)« L’Afrique du Sud entretient des liens diplomatiques et de vastes relations commerciales avec Israël. Elle s’engage dans des événements tels que celui-ci, comme l’accueil de l’équipe israélienne de Coupe Davis en 2018 », avance Wendy Kahn, directrice nationale du conseil. Elle accuse Nathi Mthethwa de politiser le concours de beauté tout en omettant d’aborder les difficultés rencontrées par les artistes sud-africains pendant le confinement.

Le parti au pouvoir en Afrique du Sud, le Congrès national africain (ANC), soutient les appels au boycott, prévenant que « les dommages causés dépasseront de loin tout glamour qui pourrait en découler ». Le parti d’opposition de gauche, les Economic Freedom Fighters, et d’autres organisations pro-palestiniennes, dont la fédération syndicale COSATU, font également pression sur les organisateurs de Miss Afrique du Sud.

Lalela Mswane, une diplômée en droit de 24 ans, n’a pas dit si elle participerait au concours Miss Univers en Israël. L’Afrique du Sud a fait un bon parcours ces dernières années, Zozibini Tunzi ayant remporté la couronne en 2019 et Demi-Leigh Peters en 2017.

L’Afrique du Sud n’en est pas à sa première controverse au sujet du concours Miss Univers. Alors que l’opposition internationale se développait contre l’apartheid dans les années 1980, elle avait été interdite de participation à Miss Monde et Miss Univers. Le pays doit sa réadmission à la libération de Nelson Mandela et les premières élections démocratiques.

Au cours des 54 dernières années, Israël a systématiquement renforcé sa mainmise sur les territoires occupés, destinées à accueillir un État palestinien, en construisant des colonies. Les dernières négociations sur un accord de partage ont eu lieu il y a plus de dix ans alors que l’actuel Premier ministre israélien est opposé à l’idée d’un État palestinien.

Le mouvement BDS promeut le boycott, le désinvestissement et les sanctions à l’encontre des institutions et des entreprises israéliennes dans le cadre d’une campagne non violente inspirée d’un mouvement de boycott similaire mené il y a plusieurs décennies contre l’apartheid en Afrique du Sud.

Israël affirme que la campagne vise à délégitimer, voire à détruire le pays, et prétend que ses motifs sont antisémites. Des allégations réfutées par BDS, affirmant que celle-ci est uniquement dirigée contre les politiques israéliennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *